Découvrir le service en tant que

Étudiants-es

 

Compte-tenu de l’importance qu’accorde le SAC à la relève étudiante, près d’une centaine d’étudiants-es des trois cycles universitaires venant des sept écoles et facultés de l’UQAM sont intégrés annuellement aux divers projets, afin de leur offrir une expérience de recherche-création riche, pertinente et bien ancrée dans les réalités sociales actuelles.

Dans le cadre d’une assistance de recherche, l’étudiant-e participant à un projet soutenu par le SAC a la chance de dépasser le cadre théorique universitaire en approfondissant des problématiques réelles liées à des questions d’actualité. En effet, cela  lui permet de vivre une expérience de travail enrichissante et de développer la recherche en entrant en contact avec les savoirs citoyens ancrés dans le milieu. Le projet peut mener à un contrat d’assistant-e de recherche ou à un stage et peut fournir la matière pour un mémoire ou une thèse. Les étudiants-es peuvent également, dans certains cas, compter sur une rémunération, assurée par divers fonds, institutionnels, externes ou bourses.

Ces étudiants et étudiantes témoignent de leur collaboration avec le Service aux collectivités

Mélissa Lefrançois, étudiante au doctorat en santé et société, UQAM

Dans le cadre d’un projet de formation en économie destinée à des représentants syndicaux, nous avons familiarisé les partenaires à la perspective sociologique des enjeux économiques.  J’ai pu constater que cette approche n’était pas seulement pertinente d’un point de vue théorique, mais qu’elle permettait aussi aux participants et aux participantes de se réapproprier les termes d’un débat dont ils sont souvent exclus faute d’outils analytiques suffisants. De plus, ma participation à cette recherche partenariale a été une occasion exceptionnelle de profiter de l’expérience des acteurs syndicaux pour comprendre davantage les transformations en cours dans le monde du travail.

Julia Posca, étudiante au doctorat en sociologie, UQAM

Grâce à ma participation à un projet, non seulement j'ai découvert la pertinence du travail accompli au Service aux collectivités de l'UQAM, mais j'ai pu être immergée dans un milieu ayant un lien direct avec mes intérêts de recherche, et qui a pu m'apporter non seulement de nouvelles connaissances théoriques, mais aussi une application concrète de terrain. Ce fut par ailleurs un cadre idéal pour améliorer mes compétences professionnelles, ce qui m'a menée à être employée aujourd'hui par mon Institut d'attache, l'Institut de recherches et d'études féministes, par un professeur associé à l'Institut, ainsi que par un groupe communautaire avec lequel nous avions créé des liens.

Anouk Michaudville-Renaud, étudiante à la maîtrise en sociologie, UQAM

 

Pour en savoir plus